Espèces

Avec ses différentes espèces, Helleborus fait partie de la famille des Renonculacées (Ranunculaceae), qui compte aussi d’autres représentants bien connus comme la clématite (Clematis), le pied d’alouette (Delphinium) et le trolle d’Europe (Trollius).

On distingue deux grands groupes d’hellébores. Les espèces caulescentes (= pourvues d’une tige) et les acaules (= sans tige). La différence entre les deux groupes est la suivante : les plantes caulescentes, contrairement aux acaules, forment des tiges ramifiées au-dessus du sol.

En outre, le système racinaire, que l’on appelle rhizome, se développe différemment dans ces deux principaux groupes. Ceci a pour conséquence le fait que les espèces caulescentes ne peuvent être multipliées par division, contrairement aux espèces acaules.

La rose de Noël (Helleborus niger) fait partie d’un sous-groupe indépendant. C’est une espèce acaule dans la mesure où elle ne forme pas de tiges aériennes, mais elle présente des différences par rapport aux autres espèces du sous-groupe Helleborastrum, dont font partie toutes les espèces acaules excepté Helleborus thibetanus. 

Voir la liste suivante, établie par Joseph Woodard en 2006, pour connaître l’appartenance des espèces à l’un des deux groupes principaux. 

Pour plus d’informations sur les différentes espèces, veuillez cliquer sur le nom d’espèce correspondant.

Helleborus foetidus

Helleborus x sternii

Selon la classification de Brian Mathew, les hellébores peuvent être divisés en six sous-groupes. La subdivision dans les différents groupes est basée sur les paramètres suivants :

- Caractéristiques visibles, comme la présence d’une tige

- Carpelles soudées ou non- Forme et structure des anthères

- Taille et forme des graines

- Capacité de la plante à l’hybridation

- Différences de feuillage

- Couleur des fleurs

À partir de cela, la classification suivante a été établie pour les différentes espèces :

Croisements

Helleborus x ballardiae 'HGC® Sparkle'℗